Gestion dynamique des partitions SSAS – 1ère partie

Travailler sur un entrepôt de données à une haute volumétrie, peut nous causer des problèmes de performance pour processer ou requêter le Cube SSAS.

Pour remédier à ce genre de problèmes, vous devrez partitionner le cube, mais pas n’importe comment, il faut vraiment avoir un plan de partitionnement SSAS dynamique bien définie.

Voyons comment nous pouvons concevoir ce plan dans un projet BI  ☻

Avant de commencer la mise en œuvre de ce plan de partitionnement nous allons parler dans cette 1ère partie de cet article sur les avantages et les inconvénients du partitionnement SSAS.

Avantages :

Le comportement par défaut dans SSAS est de créer une partition unique pour un groupe de mesures. Ceci est certainement pas une bonne pratique lorsque vous disposez de tables de faits très volumineux.

Citant les avantages des multiples partitions :

  • Amélioration des performances – SSAS peut interroger une plus petite quantité de données en isolant une ou plusieurs partitions à interroger plutôt que tout le groupe de mesures. SSAS peut également interroger plusieurs partitions en parallèle.
  • Configuration flexible – chaque partition possède son propre mode de stockage, par exemple: MOLAP, HOLAP ou ROLAP et la conception d’agrégation. Vous pouvez choisir le mode de stockage optimal ainsi l’agrégation en fonction de la fréquence à laquelle les données sont interrogées (quantité de données disponibles, fréquence des modifications de données, etc…   )
  • Traitement flexible – une partition peut être traitée séparément ou en parallèle, vous pouvez supprimer une partition sans avoir à traiter le cube. Si vous disposez d’une partition pour la dernière semaine, mois, trimestre, etc…, vous pouvez traiter uniquement les lignes de la table de faits qui appartiennent à la partition, plutôt que de traiter la table de faits entière.
  • Plusieurs tables source – chaque partition peut éventuellement spécifier sa propre table de faits, ce qui lui permet de diviser physiquement les grandes tables de faits en plusieurs tables.
  • Amélioration de l’évolutivité – vous pouvez profiter du traitement d’une partition sur un autre serveur SSAS.
Les inconvénients

0, aucun, walo, nada !!  bref allez-y foncer, qu’est-ce que vous attendez ? Pensez à concevoir votre plan de partitionnement en suivant la deuxième partie de cet article.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *